Présidentielles Législatives FROC

ENVOYER LA PAGE A UN AMI

Les fédérations et organismes œuvrant pour la langue et la culture occitanes questionnent les candidats aux élections législatives.

> Vous avez sélectionné le département Haute-Garonne et la 8ème circonscription changer

> Visualiser les réponses des candidats et comparer

Commentaires libres, engagements et propositions

7. Valorisation et transmission des langues et cultures régionales et notamment de l’occitan ou langue d’oc :

Quels commentaires souhaitez-vous faire, quels engagements et propositions souhaitez-vous formuler ?

>
RÉPONSES DES CANDIDATS
Jiròni Piques
Se soi elegit o farai tot çò possible per far avançar la causa de la nòstra lenga e de la nòstra cultura occitana
Michel MONTSARRAT
Il est évident pour moi de défendre la langue et la culture occitanes.
Le Haut-Comminges est imbibé de cette culture.
Mon fils de 11 ans apprend les chansons de Nadau depuis l'âge de 4 ans à l'école de l'Arboust...

Mise en œuvre d’une politique linguistique pour l’occitan

1. Le nombre de locuteurs de l’occitan continue de diminuer en raison de la dévalorisation de la transmission sociale et familiale longtemps déconseillée, voire interdite et d’un enseignement très insuffisant, inexistant encore dans la très grande majorité des établissements scolaires. Il est indispensable d’inverser cette tendance pour assurer la pérennité de cette langue de France.

Êtes-vous favorable à la définition et à la mise en œuvre d’une politique linguistique pour l’occitan qui ait pour objectif la croissance du nombre de locuteurs et à la mise en place pour cela, de façon volontariste, des mesures et moyens nécessaires d’un niveau pour le moins comparable à celui dont bénéficient les langues basque et corse ?
>
RÉPONSES DES CANDIDATS OUI NON SANS
RÉPONSE
Jiròni Piques
Michel MONTSARRAT

La proposition de loi n°4096, relative à la promotion des langues régionales

2. La proposition de loi n° 4096, relative à la promotion des langues régionales, enregistrée à la Présidence de l’Assemblée Nationale le 7 octobre 2016 et désormais caduque faute d’avoir pu être adoptée par les deux chambres, proposait que, comme cela se fait en Corse, l’Éducation Nationale assure une offre d’enseignement des langues régionales généralisée, sauf pour les familles qui la refusent explicitement.

Êtes-vous favorable :

• à la reprise de ce travail législatif dans la prochaine session parlementaire avec un projet de loi gouvernemental pour que la France dispose enfin d’une loi en faveur de ses langues régionales et leur donne un véritable statut ?

>
RÉPONSES DES CANDIDATS OUI NON SANS
RÉPONSE
Jiròni Piques
Michel MONTSARRAT

• à une modification de l’article 2 complétant la mention du français comme langue de la République par la précision « dans le respect des langues régionales » ?

>
RÉPONSES DES CANDIDATS OUI NON SANS
RÉPONSE
Jiròni Piques
Michel MONTSARRAT

L’enseignement

3. Pour l’enseignement

3. 1. Une convention-cadre a été signée par la ministre de l’EN et les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine. Cette convention présente un plan de développement mais ne donne pas d’objectifs chiffrés et n’affecte pas véritablement de moyens humains et budgétaires pour sa réalisation.

Êtes-vous favorable :

• au chiffrage d’objectifs de développement par académie, concernant les trois modalités d’enseignement de l’occitan-langue d’oc (enseignement de sensibilisation et optionnel, enseignement bilingue paritaire, enseignement bilingue immersif tel qu’il est actuellement pratiqué dans les écoles associatives et laïques Calandretas et expérimenté pour le basque et le catalan dans l’enseignement public),

>
RÉPONSES DES CANDIDATS OUI NON SANS
RÉPONSE
Jiròni Piques
Michel MONTSARRAT

• à l’attribution des moyens budgétaires et humains nécessaires au développement des trois modalités et au rattrapage du retard de l’occitan-langue d’oc, par rapport à d’autres langues régionales,

>
RÉPONSES DES CANDIDATS OUI NON SANS
RÉPONSE
Jiròni Piques
Michel MONTSARRAT

• à l’élargissement des possibilités et au rétablissement de celles qui ont été supprimées notamment en 2004 et 2012,

>
RÉPONSES DES CANDIDATS OUI NON SANS
RÉPONSE
Jiròni Piques
Michel MONTSARRAT

• à la signature de conventions-cadres pour toutes les académies concernées  qui n’en ont pas encore et ignorent le cadre réglementaire ?

>
RÉPONSES DES CANDIDATS OUI NON SANS
RÉPONSE
Jiròni Piques
Michel MONTSARRAT

• à la généralisation de la présence d’un enseignement universitaire de l’occitan-langue d’oc dans toutes les universités de l’espace occitan et à la pérennisation des structures de recherches consacrées à la langue, la littérature et la culture occitanes.

>
RÉPONSES DES CANDIDATS OUI NON SANS
RÉPONSE
Jiròni Piques
Michel MONTSARRAT

3. 2. Il n’y a pas, au Ministère de l‘Éducation Nationale, un service spécifique chargé de mener une politique de développement de l’enseignement des langues régionales.

Êtes-vous favorable à la mise en place d’un tel service ?

>
RÉPONSES DES CANDIDATS OUI NON SANS
RÉPONSE
Jiròni Piques
Michel MONTSARRAT

L’Office public de la langue occitane

4. L’Office public de la langue occitane (OPLO), Groupement d’intérêt public réunissant l’État et les régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie a été constitué en 2016 afin de conduire la politique linguistique pour l’occitan sur 22 départements. Bien que l’État intervienne de manière substantielle pour des opérateurs publics d’autres langues sur des territoires pourtant bien moins vastes, son soutien financier à l’OPLO est inexplicablement très faible.

• Êtes-vous favorable à porter progressivement pendant la mandature, en commençant dès cette année, la participation de l’État à l’OPLO qui couvre 22 départements à un niveau comparable, en valeur relative, à celle qui est attribuée à L’OPLB, Office public de la langue basque ?

>
RÉPONSES DES CANDIDATS OUI NON SANS
RÉPONSE
Jiròni Piques
Michel MONTSARRAT

• Êtes-vous favorable à l’élargissement des missions de l’OPLO aux régions de l’aire historique de l’occitan (Auvergne-Rhône Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur) qui n’en font pas encore partie ?

>
RÉPONSES DES CANDIDATS OUI NON SANS
RÉPONSE
Jiròni Piques
Michel MONTSARRAT

Domaine du patrimoine, de la création et de la diffusion

5. Dans le domaine du patrimoine, de la création et de la diffusion (patrimoine culturel et immatériel, théâtre, musique, danse, arts plastiques, audiovisuel, presse etc.),

• 5.1. Êtes-vous favorable pour l’ensemble des langues régionales au renforcement des moyens des services qui, dans le cadre de la DGLFLF du Ministère de la Culture et de la Communication et des DRAC, doivent servir d’instances de concertation et de soutien pour les acteurs des langues et des cultures régionales ?

>
RÉPONSES DES CANDIDATS OUI NON SANS
RÉPONSE
Jiròni Piques
Michel MONTSARRAT

• 5.2. Êtes-vous favorable pour l’occitan-langue d’oc à la rédaction et mise en œuvre, avec les acteurs institutionnels et associatifs (théâtre, musique, danse, patrimoine culturel et immatériel, arts plastiques, audiovisuel, presse etc.) et les différents services de l’État concernés, d’un schéma directeur de développement et de soutien du patrimoine et de à la création occitanes ?

>
RÉPONSES DES CANDIDATS OUI NON SANS
RÉPONSE
Jiròni Piques
Michel MONTSARRAT

• 5.3. Êtes-vous favorable pour l’occitan-langue d’oc à l’adhésion de l’État à l’EPCC CIRDOC Centre inter-régional de développement de l’occitan. Le CIRDOC, établissement culturel public de dimension nationale et internationale, est actuellement un syndicat mixte que plusieurs collectivités territoriales souhaitent transformer en EPCC pour assurer sa pérennité. Cet EPCC, élargi à d’autres operateurs culturels, pourrait être ainsi l’outil public de référence et d’articulation des politiques publiques pour la connaissance et valorisation du patrimoine culturel occitan.

>
RÉPONSES DES CANDIDATS OUI NON SANS
RÉPONSE
Jiròni Piques
Michel MONTSARRAT

Le Conseil économique social et environnemental

6. Le Conseil économique social et environnemental est une « assemblée constitutionnelle composée de représentants des forces vives de la Nation » qui a pour mission de conseiller le gouvernement, l’Assemblée nationale et le Sénat dans l’élaboration des lois et les décisions relatives aux politiques publiques.

Êtes-vous favorable à l’intégration dans le Conseil économique social et environnemental d’un représentant des associations et institutions qui travaillent à la promotion et transmission des langues régionales de France ?

>
RÉPONSES DES CANDIDATS OUI NON SANS
RÉPONSE
Jiròni Piques
Michel MONTSARRAT
En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier vos paramètres de témoins de connexion, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus